QUESTION DE FÉTICHES, LE JAPON GAGNE

Japon, le roi des fantaisies les plus sales et perverses. Le père des geishas et des escortes japonaises à Barcelone. Une sexualité débordante, la Japonaise.

30 janvier 2017  - 
0
Partagez
QUESTION DE FÉTICHES, LE JAPON GAGNE

Dans une rue quelconque, une machine distributrice de collants de collégiennes. Une autre qui montre des culottes usés. Des hommes matures en train de lire une BD porno sans se cacher.

Ça, c’est le Japon, le pays qui fait que les autres paraissent des saints.

Japon, le roi des fantaisies les plus sales et perverses. Le père des geishas et des escortes Japonaises à Barcelone. Aujourd’hui dans notre article bien aimé, nous allons suivre la route d’une sexualité débordante. La Japonaise.

Un restaurant de culs.

Les japonais sont incroyables. Qui pourrait penser à un bar où on pourrait manger des culs ? Et nous n’exagérons pas. Ils existent vraiment. Le client s’assis à une table contre le mur où par un grand trou, se montre un cul. De l’autre côté, une japonaise qui s’occupe avec son mobil. L’homme peut admirer, toucher et lécher à sa guise.

Nettoyage d’oreilles et fin heureuse

Incroyable. A part les japonais, personne ne pourrait unir deux choses si différentes ? Pour eux, le nettoyage d’oreilles et quelque chose de maternelle, une expérience de confiance, car l’oreille est très sensible et dur d’accès. Les Japonais pensent que c’est romantique et excitant. Si elle te touche l’oreille elle peut aussi te sucer la queue, non ?

Le client met sa tête sur le torse de l’escorte et celle-ci lui nettoie l’oreille. Une chose passe à l’autre et on le sait. Une fellation vient parfaitement pour finir l’expérience. Si quelques fois vous y allez et vous voulez essayer qu’on vous nettoie les oreilles et mange la queue par la suite, vous devez dire à la madame de la maison close “mimikaki” et vos désirs serons comblés.

Gaman Kao: Le visage patient

Un des fétiches japonais les plus extrêmes sont les films pornos qui montrent le visage patient. Dans ces films, l’actrice montre son visage par un trou. Dans la salle, toute sorte de scène sexuelle se développe, mais elle les observe seulement. Le film, montre seulement son visage.

Datch Waifu: L’épouse holandaise

Datch Waifu provient de l’habitude des marins hollandais de dormir avec un coussin qui les soulagés de la chaleur étouffante lorsqu’ils dormaient. La version japonaise de ça, est une poupée érotique qui peut arriver à couter 6000 dollars. Si le client n’est pas content avec elle, il peut la retourner au fabricant qui lui organisera un funérail.

Prendre du palisir avec les pets au visage.

La femme à était bien élevé traditionnellement au japon pour ne pas s’aérer devant son homme. Mais eux, qui ne voulaient pas se perdre l’expérience, ont fait tout un fétiche de celle-ci.

Le client, désir écouter, respirer, et sentir les pets des filles. Plus ils sont imposants, forts et aromatiques, mieux c’est. Il faut mettre le visage dans le cul et ne pas se perdre de détail.

Coussin avec dessins Manga.

Un autre des fétiches flippants sont les oreillers avec le dessin de personnages Manga. Et ne nous trompons pas, que les oreillers sont pour ce qu’ils sont. Puisqu'ils ont un trou qui peut se retirer et laver. Le matin on dirige la stratégie de Nissan et la nuit on ce fotte la queue énergiquement avec son oreiller.

Ha Daisuki: une bouche saine

C’est la fantaisie de la bouche, mais pas pour faire des pipes mais pour le plus simple. Il s’agit d’un fétiche où nous voyons comment mange les protagonistes, se frottent les dents, se passe la soie dentaire et utilisent du nettoyant buccale. Et le fait de mâcher des chewing-gums est hautement érotique. Surpris ?

Imekura: la pervertion du lieu

En réalité, la reproduction de lieux pour exciter la sexualité n'est pas chose japonaise. Nous pouvons trouver de tels endroits dans tout le monde. Cependant, quand nous parlons des fétiches étrangers, en général, le Japon, il remporte l’oscar.

Imekura s’agit de la fantaisie de la scène ou du lieu où l’on pratique du sexe. Ça peut reproduire un avion, une salle d'une école, un wagon de métro rempli de gens. Non en vain, les trains dans Tokyo cela fait déjà quelques années sont séparées par sexes pour éviter les abus sexuels que les femmes dénonçaient tous les jours.

Coupe de cheveux

Comme les fétichistes de la bouche et de ce brossé de dents, ceux de la coupe de cheveux, ne sont pas intéressés dans le sexe, ni dans la nudité. Les "Films porno" pour ce public, montrent une modèle avec une perruque bien longue et comment elle reçoit un changement de look.

Avec des claques

Les Japonais s’excitent en donnant de bonne claques, mais entre femmes. Le fait de voir comment elles se les donnent les excite énormément. Les films pornos de ce genre, filment des filles qui se donnent des claques, par contre, par surprise.

En allant un peu plus loin ceux qui font les films sortent dans la rue et demandent aux femmes qu’elles donnent des claques inattendues à d’autres femmes. Nous imaginons qu’en échange d’argent. Ou peut-être que ça les excitent aussi.

Bebigyaru ou Kosupure

Bebigyaru est la manière de faire le bébé et la petite fille. L'obsession des Japonais pour le déguisement va beaucoup plus loin de ce que nous nous attendons. C'est une fantaisie née il y a quelques années et créée par les hommes d'âge moyen qui étaient n’en pouvaient plus de travailler. Arriver à la maison, se mettre des langes, boire un biberon, et même téter un sein, c'était tout ce qu'ils désiraient dans la vie

Zettai Ryokiu, le territoire absolu.

Si vous avez vu parfois les Japonaises habillées avec des mini-jupes de vertige et des bas au-dessus du genou, vous savez de quoi va cette fantaisie. Le modèle nous le voyons dans les dessins Manga, les BD et les films. Pour ceux-ci l’intéressant du sujet est cet espace visible entre le bas et la mini-jupe, qu'ils appellent "territoire absolu".

Et ainsi nous pourrions continuer tout le temps. En recherchant dans les fantaisies du soleil levant. Les Japonais doivent penser comme la chanteuse Chenoa : quand tu y vas, j’en suis déjà revenu. Et c'est que pour les fétiches, ils sont devant le reste du monde. Et, d’ailleurs, ils cuisinent bien!

30 janvier 2017  - 
0
Partagez


* Le commentaire sera publique après révision.