Les mafias offres aux clients abusifs du sexe pas cher et sale avec des femmes exploités en plein centre de Barcelone


10 septembre 2014  - 
0
Partagez
Les mafias offres aux clients abusifs du sexe pas cher et sale avec des femmes exploités en plein centre de Barcelone
La Rambla de Barcelona est bien conne pour son ambiance touristique et aussi parce que l’on peut trouver tout ce que l’on pourrait désirer pour passer une soirée complète: drogue de basse qualité, alcool en canette vendue a un euro par un forain et du sexe en échange de peu d’argent, rapide et très riche en maladies de transmission sexuelles et qui engrosse les poches des mafias qui trafiques avec des êtres humains. Normalement, ils préfèrent le faire avec des femmes, car elles sont vulnérables, et que les clients feront tête basse sur les principes pour avoir une petite pipe.

Et bien oui, les Ramblas sont un sac de gens à droite à gauche, et Chacun vends ce qu’il peut et fait le mois comme sa. Théâtre, 
restaurants, boutiques, de tout, sur les Ramblas de Barcelone il y à de tout, et la Nuit tombé, il y à beaucoup plus, des petites affaires entre les ruelles du Raval en relation avec le sexe pas cher et abusif, surtout l’exploitation sexuelles des femmes et les maladies sexuellement transmissibles qui règnent et tout sa devant les yeux de tous le monde, y compris les agents de l ‘autorités bien sûr.

Ce sont les putes de Barcelone les plus oubliées. 
Prostitués de Barcelone qui probablement ne voulaient pas le devenir, mais quelqu’un les à aidé à rentrer dans cette vie qui engrosse les poches des mafias mondial du trafique d’être humains emmené à droite à gauche du continent en baisant pour pas cher et rapidement.

A sa, elles ont étaient poussés, à faire la prostitution de rue sur les Ramblas de Barcelone. Chassées du tumulte, lequel était vraiment scandaleux et parfois cela donnait presque peur de se promener là-bas après minuit, les forces de l’ordre ont eu l'idée heureuse de les condamner à une amende, total, la mafia, qui ne veut pas lâcher cette bouchée juteuse de l'affaire du 
sexe par argent avec des femmes exploitées en plein centre de la ville comtale, ils les ont simplement obligé à exercer dans les rues proches, celles du quartier du Raval, mais: c’est clair! Là, des gens y vivent, ces immeubles ont des voisins épouvantés bien qu'ils aient à être témoin de force comment ce traitement boutique de brocanteur fonctionne et abusif avec une femme, comme par exemple, pour les nigérianes.

Question à la douteuse autorité: ont-ils résolu le problème de la traite de la femme et de sa prostitution en plein centre de la ville avec les amendes aux exploitées et la présence policière en faisant des tournées dans la zone ? Désolé, mais il semble que non.


La plainte des voisins.

Des quartiers emblématiques et extrêmement touristiques barcelonais comme Ciutat Vella et le Born, et des zones non si magnifiques comme Sant Adriá de Besós, d'où les forces de l’ordre reçoivent des plaintes et des plaintes de citoyens rassasiés d'être témoin d’actes sexuels entre ces femmes apportées par ces réseaux et des clients qui pour une petite pipe pas cher font tête basse sans vouloir reconnaître l'abus de la scène, ils se trouvent envahies par ces mafias qui agissent impunément, et doivent en rire, et beaucoup, quand ils voient que la solution des forces de l’ordre est seulement de mettre une amende à qui déjà passe un bon calvaire, ces femmes.

La situation a sauté aux médias dans plusieurs occasions; l'une des dernières fois, une vidéo gravée par un voisin du Raval montre comment le client et la prostituée ferment l’accord sur le palier d’un escalier et en procédant quasiment à l'abordage quand les habitants les surprennent et les jettent dehors.

Les perles toujours unis: prostitution de rue, drogue et saleté.

Ne nous trompons pas, si sa leur est égal d’avoir une relation sexuelle sur le palier d’un immeuble, le matin, après-midi ou la nuit, dans ces propres conditions de la prostitution de la rue que nous avons déjà commenté, il ne va pas non plus leurs importer de laisser là le préservatif négligé collant, le rhum - Coca dans un verre de plastique, acquérir de la cocaïne, hachisch ou de l'héroïne dans un moment si "romantique". C'est l'atmosphère impeccable au centre de Barcelone, et les autorités, ils s’inventent une amende pour celles qui en souffrent le plus, et bien sûr cela n’a fait qu’aggraver la situation.

¿Quelle tranquillité peuvent avoir les parents des enfants qui vivent dans la zone où la prostitution de rue tenue par la mafia règne tout comme la cocaïne et la saleté ?

Au client abusif, cela lui revient très bon marché de baiser sur le palier. La chose est très claire, les moyens se font écho d'une clameur sociale, il faut mettre de l'ordre dans la prostitution de rue et arriver à la racine du problème où les mafias et ses chefs se trouvent, horriblement enrichis grâce au client abusif qui cherche ce type de relation. Oui, au client sa lui revient pas cher, mais: quel est le prix que paie cette femme exploitée, la santé de la société, ces voisins et, naturellement, la réputation de Barcelone ? Nous croyons qu'en ajoutant ces prix, la chose ne serait pas moins cher.

Petit à petit depuis l’Europe.

Quelques pays plus que d’autres vont peu à peu dans la difficile tâche de légaliser la prostitution, ce n'est pas facile, comme disent depuis la hollande des associations et des hommes politiques, mais au moins ils essaient. Ici, nous nous limitons à permettre les choses passer et quand la situation est insoutenable, nous mettons une amende à la victime.

Messieurs de l’autorité, à voir si un jour vous ferez quelque chose en relation avec ces femmes ramené par les mafias, il n’y à pas besoin de faire plus le tour du problème, la police nationale est très intelligente et sais tout sur ce qui ce trame, simplement, ils sortent à la lumière les affaires de la prostitution maintenant qu’ils ont eu les bénéfices du PIB (Produit Intérieur Brut) des nations européennes, continuaient dans ce chemin et faites quelque chose pour ces mafias et celles qui n’ont jamais voulues être prostitués, pour offrir un environnement fiscal, social, et de travail absolument clair pour les personnes qui choisissent d’être 
prostitués à Barcelone, parce qu’elles ont vraiment envies et vivent de sa et vivent très bien.

10 septembre 2014  - 
0
Partagez


* Le commentaire sera publique après révision.