Escortes à Barcelona: On baise tous en échange de quelque chose


04 juin 2014  - 
0
Partagez
Escortes à Barcelona: On baise tous en échange de quelque chose
Tous les êtres humains sont payés en échange de sexe d’une forme ou l’autre. Des fois nous payons pour le mariage, des fois pour la convivialité, des fois avec des années de relation… nous payons tous avec quelque chose ! Moi on me paye avec de l’argent.

C’est comment la vie d’une escorte?

La vie d’une escorte à Barcelone est une vie plutôt épuisante. Pas seulement car elle est très active mais aussi car tu nécessites être à la hauteur de ce qu’on attend de toi.
Le client ne peut pas être déçu, il y a beaucoup de compétence dans le secteur. En appelant et en prenant rendez-vous, ils attendent que tu sois belle comme jamais, amusante, disposée à dîner, prendre un verre, aller en boîte et, bien sure, lui donner une grande dose de sexe qu’ils aiment le plus.

En plus, en contrepoids à cette vie si folle, l’escorte doit prendre beaucoup soin d’elle, bien s’alimenter, faire du sport, soigner son visage, ses cheveux, s’acheter des vêtements pour n’importe quelle situation, de la lingerie la plus sexy jusqu’aux vêtements les plus propre à un dîner ou pour une fête.

Quant aux horaires quotidiens, une escorte flexible sera disponible à n’importe quelle heure, à n’importe quelle heure de la semaine, mais il y a beaucoup d’escortes qui peuvent seulement les week-ends, qui sont le cas des 
escortes universitaires ou des escortes indépendantes qui le font seulement de temps en temps et on ne les voit pas dans les bars comme La Vie en Rose.

Fait-on la différence de la vie d’une femme qui ne se consacre pas au secteur du sexe?

Il ya beaucoup de différences. Premièrement je jouis plus sexuellement de ma vie que l’immense majorité des femmes. Le sexe avec des putes c’est quelques chose sans complexes, les clients demandent tout ce qu’ils ont envie, je n’hésite pas à comment sucer une bite ou me laisser baiser, c’est mon travail, je peux être aussi cochonne que je veux.

Beaucoup de femmes ne peuvent pas car elles pensent que les hommes penseront mal d’elles ou que certaines choses ne peuvent pas se demander de faire dans le sexe. Donc de ce côté, être une pute à Barcelone m’aide à tout faire au lit, sans peur.

Beaucoup de femmes ne comprennent pas comment on peut être payé en échange de sexe, qu’en pensez-vous ?

Et moi je ne comprends pas comment on peut le faire gratuitement (Rires). Les hommes ont une nécessitée sexuelle beaucoup plus fréquente que la femme.

Tout le monde aime baiser tous les jours et qu’on nous fasse de nouvelles choses au lit et les faire nous-mêmes aussi, mais beaucoup d’hommes nécessites baiser quotidiennement et quand ils l’ont beaucoup fait avec leur femme, ils commencent à s’ennuyer et appellent une escorte, une pute, pour pratiquer du sexe avec elle, que ce soit car ils veulent de nouvelles stimulations ou simplement car ils aiment baiser avec plusieurs femmes.

D’un autre côté, nous sommes les femmes qui aimons satisfaire les hommes, nous aimons le sexe avec plusieurs personnes et nous nous sentons à l’aise en donnant du plaisir à des inconnus, pourquoi ne pas être payé en échange d’un service aussi bon pour l’humanité?

Tout le monde reste satisfait. Eux s’en vont satisfait et bien baiser et nous nous sommes payées pour le travail bien fait.


Selon votre raisonnement, toutes les femmes devraient être payées?

Selon mon raisonnement, tous les êtres humains sont payés en échange de sexe d’une forme ou l’autre. Des fois nous payons pour le mariage, des fois pour la convivialité, des fois avec des années de relation…

Des fois nous sommes payés en câlin, en confiance, en amour, en sécurité, mais nous sommes toujours payés, nous payons tous avec quelque chose! Personne n’est avec une autre personne si elle n’en bénéficie pas d’une forme ou d’une autre. Moi, on me paye avec de l’argent et eux ils sont payés avec du sexe.


Vous rêviez d’être une pute de Barcelone?

Non, je crois que personne ne rêve d’être une pute sur Barcelone ou dans n’importe quel autre endroit du monde. C’est un travail que s’il ne t’est pas passé à l’esprit, un jour il te viendra à l’idée.

Si tu es d’accord avec le fait d’avoir des relations sexuelles quotidiennes et variées, en donnant plus de plaisir que d’en recevoir et que tu l’acceptes comme un simple travail dans lequel à certaines occasions on joue la comédie et dans d’autres on s’amuse réellement bien, tout conforme.

J’imagine que vous devez aussi beaucoup aimer l’argent.

Tout le monde aime beaucoup l’argent. Ceux qui disent non, mentent.


Quelles pratiques sont celles qui vous plaisent le plus?

J’aime le 
travestisme. J’aime quand un client arrive et me demande tout ce dont je ne m’attends pas. Je me souviens d’un qui m’a demandé mes vêtements, en incluant la lingerie. Il s’est habillé en femme explosive et il m’a demandé de me mettre un harnais pour le baiser sans lubrifiant.

Il était très beau, un jeune homme, avec un beau corps. Je crois qu’il en avait marre de baiser normalement et qu’il voulait de nouvelles choses. J’ai essayé de ne pas lui faire mal mais lui en voulait, donc il a reçu. Il m’a dit de le prendre par les cheveux, de le tirer en arrière et de le fouetter avec un fouet sur le cul. Il n’a pas tardé à éjaculer.

Quand il s’est remis de ses émotions il n’a pas ouvert la bouche seulement pour dire merci. Il s’est habillé et est parti très satisfait.


Êtes-vous en couple?

Non, et c’est difficile de l’être. J’ai connu des hommes qui ont été avec moi durant un temps mais la majorité la jalousie les rend fous, ils ne supportent pas que je me consacre à travailler en tant que pute à domicile ou aux hôtels ou à La Vie en Rose. Après avoir baisé durant une période ils disparaissent.

Je préfère ça comme ça car je nécessite être bien dans mon travail, avec une bonne humeur et toujours disposée, et la vie de couple prend beaucoup de temps, surtout les week-ends où j’ai le plus de rendez-vous. Donc je n’ai pas encore l’idée d’être en couple. Je n’ai pas envie qu’on me paye avec de l’amour ou une compagne en échange de baiser pour l’instant, je préfère que l’on me fasse pour de l’argent.
 
04 juin 2014  - 
0
Partagez


* Le commentaire sera publique après révision.