Clubs liberaux à Vera, une fête remplie de surprises


05 décembre 2014  - 
0
Partagez
Clubs liberaux à Vera, une fête remplie de surprises

S'ils nous l'avaient dit il y a quelques années, peut-être nous ne l'aurrions pas crus. Almería, une région ignorée par beaucoup, en bien ou en mal, qui caractérise le sud espagnol, catholique et vantard, mais aussi libéré sexuellement. Il faut voir les jolies choses que nous prépare la vie!

La capitale, qui porte le même nom que la province, ne ressortait pas par son pouvoir économique, cependant le légume que l'on mange le plus en Europe se plante là-bas Et:  que dire de Murcia ? Gouvernée par ses hommes avec un visage de pain et beaucoup de culot depuis des années, si conservatrice et si libérée. Ce sont des terres pleines de contradictions : sexe et PP.

Les terres qui en même temps son pleines d'homosexuels qui votent à droite et de lesbiennes féminines qui veulent un camion. Et entre tout cela, une couche sociale se trouve, celle qui pratique autant de sexe comme il peut, et visite les clubs libéraux par excellence de  notre Espagne.

Qui est-ce qui allait le dire ? Des foyers si conservateurs et practiquants de la position du missionnaire, mais remplie de gens disposés à se mettre dans un club et à être baisé à tout bout de champ par un homme ou femme et à partager son mari ou son épouse avecn'importe qui qui voudra lui passer la langue dans des lieux inimaginables.

Qu'est-ce exactement un club libéral ?

Ce sont des endroits paradisiaques, où un homme doit aller accompagné d'une femme, et une femme peut y aller seule avec ses nichons, sa chatte et son cul et rien de plus.

Les clubs libéraux sont connus à Almería depuis plusieurs années.  En opposition à la vie de la capitale almeriense où il n'y a pas beaucoup plus que le conservatisme sexuel et peu de lesbiennes et gais, c'est la zone du Gato de gata, et spécialement  Vera.

Vera est le numero un dans le nudisme mondial et dans des clubs libéraux d'échange de partenaire. On dirait un poème: vrai ? Là se trouvent les clubs qui vibrent les week-ends avec des couples de tout le monde qui désirant ce tripoter, ce passer la langue et tout ce qu'il faut en contemplant comment sa partenaire fait la même chose et sans une pointe de jalousie.

On dirait un monde idéal! S'il arrive à Vera, il peut être libéré de beaucoup de tabúes; là-bas, dans la province qui ressemble à  un vestige de conservatisme le plus pur hétérosexuel

Club libérale: comment agir.

La première chose c'est d'y aller bien beau et propre si on désire triompher entre le public assistant cette nuit dans le local. La porte est formellement fermée pour les hommes seuls, c'est pour sa, qu' il est conseillé d'ètre avec une fille de compagnie ou une amie, bien que le mieux serait la propre épouse. Une fois à l'intérieur du club libéral, le bonne ambiance flotte dans l'atmosphère. Tout le monde est sympathique et plus beau les uns que les autres, est plus son accompagnateur sera beau, plus sympathique ils vont être avec vous.

Dans un club libéral tout est négocié. C'est comme un petit marché de  viande où tout le monde a quelque chose à dire. Par exemple, il peut y avoir un homme qui est accompagné de deux prostituées, escortes, putes ou demoiselles. D' autres hommes ne tarderont pas à demander à la fois et entre tous ils doivent arriver à un accord pour l'échange de partenaires. Si les filles disent que non, il n'y a plus rien à  négocier et chercher d'autres candidats; si les filles disent oui, donc une fête commence pour tous.

Nous retenons l'option du oui ou non des filles parce que normalement les hommes ne donent pas beaucoup de probleme à celles qui passent la porte, et si elles sont belles, encore moins.

Quelles installations a un club libéral ?

Un salle de réception normalement est habituel, pour le maintient de la confidentialité de ceux qui sont à l'intérieur et éviter les regards des moqueurs. Quand l'entrée a été payée qui a l'habitude d'être vers les quarante euros dépendant du local, nous arrivons au comptoire du bar.

Après avoir demandé un verre, nous pouvons faire le tour des installations et essayer quelques jeux qui sont à la vue. Beaucoup de clubs libéraux et clubs d'échange de partenaires ont une balançoire avec un grand vibrateur prêt pour que quelqu'un s'assaye dessus et ce balance un moment.

Le jacuzzi a l'habitude de faire partie du club libéral et dedans nous pouvons y trouver plusieurs couples, certaines avec les regards de requin, d'autres très occupé à elles mêmes. Se mettre à l'eau est ouvrir l'esprit et les jambes et se permettre de faire ce que l'on désire.

Qui est-ce qui apparaît par là ?

Les couloirs obscurs sont d'autres surprises des clubs libéraux. Nous y trouvons des murs avec un trou par lesquels on peut montrer son pénis subitement. Nous pouvons saluer le pénis comme nous le voulons, avec la main, la langue, un autre pénis, là-bas c'est très amiable

D'autres murs,  laissent un trou plus grand à la vue, par là on peut montrer une paire de mains anxieuses de tripoter un corps bien appétissant. On peut rapprocher son con de ces mains, son cul, sa queue, ses seins, tout celui que l'on désire. Les mains anonymes remercierons sa générosité et vous aussi, puisque le faite que quelqu'un nous touche et que nous ne sachions pas qui le fait, le rend très excitant, nous n'allons pas le nier. Comme cela nous laissons lieu à la fantaisie et nous imaginons tout ce que l'on à envie.

Dans le club libéral il y a des chambres avec des canapés immense dans lesquels les couples se convertissent en chair et baisent avec beaucoup de plaisir et d'aisance, comme s'ils ne savaient rien sur la religion et le conservatisme. Un peut entrer et négocier pou mettre la main sur le meilleur cul ou bient jouir de la vue et augmenter l'excitation de tous.

Pour ceux qui désirent un lit, ils peuvent aussi le trouver dans un club libéral de Vera, par contre, à la vue de tout le monde, puisque là-bas, dans ce lieu secret, ils n'existent aucun tabúes pour le sexe, juste le désir de jouir de que ce que nous sommes, des hommes et de femmes, de la beauté du corps et du plaisir de la chair. C'est un divertissement assuré et une expérience à laquelle personne ne se devrait se perdre, déjà Raffaella le disait, pour bien faire l'amour, il faut venir dans le Sud.


05 décembre 2014  - 
0
Partagez


* Le commentaire sera publique après révision.